Centre multi loisirs, base de loisirs City Park à Marly, Valenciennes

Votre solidarité.

Toute l'équipe du CITY PARK vous remercie des nombreux témoignages que nous avons reçu.

Le CITY PARK renaîtra de ses cendres, nous y travaillons d'ores et déjà!!


Flux rss de City park

INCENDIE

Le CITY PARK à malheureusement subi un incendie le 19.01.15.

Nous sommes actuellement fermé durant les travaux.

Merci de votre compréhension.

La direction.

La Briquette : le City Park est ouvert...

 

 presse city park

Attendu depuis plusieurs jours, le City Park (20 pistes de bowling, 20 tables de billard, mur d'escalade et laser game) a ouvert ses portes hier soir à la Briquette. ...

Pourquoi un lundi ? « Parce que c'est une petite journée dans le loisir et que ça nous permet de nous roder », indiquait Aziz Aaïche, parvenu au bout de son projet. À 19 h 27, Karim, 29 ans, qui habite l'un des immeubles d'en face, le Franche-Comté, a été le premier joueur officiel

BERNARD DÉFONTAINE (La Voix du Nord, 13/12/2011)

Bowling, mais aussi mur d'escalade et laser game : le City Park ouvrira en décembre à la Briquette...

 

Aziz Aaïche touche au but. Début décembre, cet ancien de Toyota qu'il a quitté au 31 janvier 2010, pour réaliser son projet - ouvrira à la Briquette, côté Marly, l'équipement de loisirs dont il rêvait. Et ce « deuxième bowling », ainsi qu'on l'a toujours appelé, a aujourd'hui un nom : City Park.

Le bâtiment de 5 300 m² construit tout à côté de la patinoire, mais qui est resté pendant des années vide de toute affectation, va donc devenir ce à quoi il était destiné depuis sa conception. Auparavant, il aura fallu que Proudreed, fonds d'investissement britannique qui en était devenu le propriétaire, le remette aux normes. Ce qui lui a coûté un paquet d'argent. Car l'immeuble en friche avait subi un vandalisme en règle. « Les chemins de câbles arrivaient à hauteur de ceinture, c'était effarant », se remémore Aziz Aaïche.

De ce navire abandonné, « on a fait un vaisseau ». Le locataire, qui a créé en juin 2010 la SAS Sira Loisirs, s'est chargé de l'aménagement, jamais réalisé. Investissant lui-même pas loin d'un million d'euros. « Deuxième bowling », l'appellation apparaît aujourd'hui largement réductrice. Aziz Aaïche a, en effet, retouché le projet d'origine en complétant bowling et mur d'escalade par un laser game, qui s'est substitué dans les plans à une des deux salles de séminaire.

Le bowling pouvait comporter vingt-quatre pistes : il n'en comptera que vingt, en ligne. Le matériel est celui de l'Américain AMF, premier constructeur mondial. Les scores s'inscriront sur des écrans plats 40 pouces, avec un système de gestion de scoring du dernier cri : « Les animations sont plus conviviales pour la clientèle », indique le futur exploitant. Comme promis, celui-ci a donné un esprit lounge au mobilier des joueurs : canapé, fauteuil cabriolet, table lumineuse et avec du rangement, pour éviter aux dames de devoir « garder leur sac à leurs pieds ».

De treize mètres de haut et sur trois niveaux, le mur d'escalade offrira douze voies (autant de personnes pouvant y grimper en même temps) et 1 300 prises, avec une voie de vitesse « unique au nord de Paris » : le positionnement des prises étant un standard qu'on retrouve partout, on pourra concourir à Marly « contre le monde entier » et créer ainsi un challenge dont les temps s'afficheront. Le laser game, auquel on accédera par la « porte des étoiles » de trois mètres d'envergure, sera, lui, « unique en France » : des vibreurs seront intégrés aux gilets de couleur et fluo et les pistolets émettront des bruitages.

On trouvera encore dans le City Park vingt billards (neuf au rez-de-chaussée, onze à l'étage), des jeux d'arcade et un karaoké. Et un bar rétro-éclairé à trois options, de la journée à la soirée. Patron compris, ce mini-parc indoor emploiera douze personnes. Les prix ne sont pas encore publics, mais le promoteur veut « rendre le loisir accessible à moindre coût ». « Ce ne sera pas du loisir discount, mais pas non plus du VIP, prévient Aziz Aaïche. Je me positionne comme si j'étais moi-même le client. » •

BERNARD DÉFONTAINE (La Voix du Nord, 17/11/2011)

- 2, Rue de Sologne - 59770 MARLY (Valenciennes) / Tél. 03 27 43 27 45 - N° de siret. 52309678200017